VANVES ACTUALITE

Transport


Les seniors vont bénéficier d'un pass à moitié prix avant la fin d'année

Informations vues sur le site du Parisien :

Ile-de-France : une carte Navigo à moitié prix pour tous les seniors d’ici la fin de l’année

>Île-de-France & Oise>Transports en Île-de-France & Oise |Sébastian Compagnon| 21 janvier 2019, 19h49 | MAJ : 21 janvier 2019, 19h51 |56
Valérie Pécresse, présidente LR (Les Républicains) de la région Ile-de-France. LP/Olivier Corsan
picto info

La présidente d’Ile-de-France Mobilités a décidé de lancer d’ici la fin de l’année un « Passe Senior » à 37 euros par mois, ouvert à tous les Franciliens de plus de 65 ans, sans conditions de ressources.

C’est un « coup de pouce » pour le pouvoir d’achat des retraités. Les Franciliens de plus de 65 ans pourront, d’ici la fin de l’année, bénéficier d’un « Navigo Senior » à 37,60 euros par mois, quelles que soient leurs ressources. La présidente d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), Valérie Pécresse (LR), a officialisé la création de cet abonnement à moitié prix lors de ses vœux, ce lundi soir.

Après l’annonce du gel du prix du Navigo pour 2019, la présidente fait ainsi un geste en direction des seniors imposables, pour la plupart exclus du tarif social Améthyste, cofinancé et délivré selon des critères décidés par chaque département. A Paris par exemple, les transports sont gratuits pour les retraités payant moins de 2 028 euros d’impôts par an. Mais ceux qui dépassent ce seuil doivent payer leur Navigo à plein tarif, soit 827,20 euros par an.

120 000 bénéficiaires en Ile-de-France

Dans le Val-de-Marne, le Navigo à moitié prix pour tous les habitants de plus de 65 ans est expérimenté depuis un an, dans le cadre d’une convention et entre le département et IDFM. Après ce test concluant, Valérie Pécresse a choisi d’étendre le principe à toute la région Ile-de-France, en le prenant en charge financièrement.

D’après les projections d’Ile-de-France Mobilités, environ 120 000 retraités franciliens devraient profiter de ce Navigo Senior.

Pourquoi créer ce nouveau tarif préférentiel ?

VALÉRIE PÉCRESSE. C’est une mesure de justice tarifaire. Les actifs ont 50 % de remboursement du Navigo par leur employeur. Les jeunes, les enfants ou les familles nombreuses ont aussi droit à des réductions ou à la gratuité des transports. Finalement, les seuls qui payent plein pot, ce sont les retraités imposables qui n’ont pas le droit à la carte Améthyste. C’est-à-dire ceux qui gagnent plus de 1 380 euros net par mois. Ce plafond très bas ne correspond pas à la retraite moyenne d’un couple en Ile-de-France. C’est vraiment une injustice tarifaire, car sur tout le réseau SNCF national, les seniors ont droit à des réductions entre 20 et 50 %.

Qui va financer ce Navigo à demi-tarif ?

Ce sera financé sur le budget d’Ile-de-France Mobilités. Nous évaluons le coût annuel à 40 millions d’euros. Nous pouvons nous le permettre car nous avons eu d’excellents résultats sur la lutte contre la fraude. Au départ, on avait pensé travailler avec les départements pour élargir l’accès au tarif social Améthyste. En fait, c’est difficile, car les départements ont tous des tarifications différentes. En cette période de Gilets jaunes, je pense qu’il faut une équité régionale. On ne peut pas faire des différences d’un département à l’autre, selon leur volonté ou leurs moyens financiers.

Quel est le bilan de l’expérimentation lancée dans le Val-de-Marne ?

C’est un grand succès. En quelques mois, il y a déjà 7 000 bénéficiaires du Navigo à 50%. Mais on a vu aussi les failles : les retraités ont un peu de mal à prendre un passe annuel s’ils ne peuvent pas le suspendre pendant leur vacances. On va donc mettre au point un système qui permettra de suspendre le paiement, aussi longtemps qu’on le veut, avant le 20 du mois. L’idée, c’est qu’on ne paye pas quand on n’est pas là.

Pourquoi ne pas instaurer la gratuité des transports pour les retraités, comme c’est le cas à Paris sous conditions de ressources ?

Je pense que la gratuité c’est déresponsabilisant et que ça nous prive de recettes nécessaires. Quand on a 8 lignes de métro congestionnées, si elles deviennent gratuites, comment on fait ? En revanche, je crois aux incitations tarifaires. L’objectif du passe senior, c’est de lutter contre la pollution en incitant les personnes âgées à emprunter les transports en commun, sans risque de congestion puisque les retraités circulent peu aux heures de pointe.


23/01/2019


Les nouveautés des transports en 2019

Informations vues sur le site du Parisien :

Train, RER, métro, tram : ce qui change cette année dans vos transports

>Île-de-France & Oise>Transports en Île-de-France & Oise |Jila Varoquier avec J.-G.B.| 07 janvier 2019, 19h01 |0
Paris Saint-Lazare, le 26 septembre 2018. Inauguration du premier Francilien, le train de Bombardier, sur la ligne Saint-Lazare Saint-Nom-la-Bretèche. Ce train circulera aussi en 2019 sur la ligne J entre Mantes et Conflans. (LP/J.-G.B.)
 

Arrivée de nouveaux trains, prolongement de lignes de tramway, mais aussi multiplication des travaux : les projets sont nombreux en 2019 sur les rails en Ile-de-France.

Voici un tour d’horizon des principaux changements dans vos transports en commun ferroviaires en Ile-de-France, pour cette année 2019.

DE NOUVEAUX TRAINS SUR LES RAILS

Plus confortable, plus lumineux, plus sécurisé : le renouvellement du matériel roulant se poursuit en 2019. La ligne R doit voir arriver ces prochains jours le Regio2N, entre Paris et Montargis. Dès le mois d’avril, le Francilien va, lui, équiper la ligne J entre Mantes et Conflans. Ces deux trains sont construits par Bombardier.

Puis, ce sera au tour du RER D, de voir arriver de nouveaux trains. Ce sont les branches Melun, Juvisy et Malesherbes qui auront les premiers Regio2N en septembre. Mais les premières rames rénovées devront, elles, arriver dès le mois de juillet.

Enfin, à partir de mars, des trains du RER C seront envoyés dans les hangars pour être rénovés. Quant aux RER NG, ce train nouvelle génération prévu pour les RER D et E à partir de 2021, des essais dynamiques, c’est-à-dire sur rails, vont démarrer en mai.

DEUX TRAMWAYS PROLONGES

Le tramway T4 reliera, à la fin 2019 normalement, les communes de Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Livry-Gargan et Pavillon Sous-Bois aux RER E (à Bondy) et B (à Aulnay), avec 37 000 voyageurs prévus chaque jour. La fréquence est prévue toutes les 6 minutes, le coût du projet est de 270 M€.

C’est aussi le prolongement du tram T1 au nord-ouest de Paris entre Asnières et Colombes, qui devrait voir le jour à l’été 2019. Ce nouveau tronçon transportera 60 000 voyageurs par jour sur 12 nouvelles stations et 6,4 km. Il sera en correspondance avec le T2 et la ligne J du Transilien. Le projet représente un investissement de 279 M€.

-
Le T1 arrivera en 2019 à Colombes. (LP/E.M.)

LES NOUVELLES LIGNES TOUJOURS EN CHANTIER

Quatre prolongements de métro en cours. Sur la ligne 4 du métro, les travaux de génie civil à la station Barbara, à Bagneux (92), seront terminés en juin 2019. Mise en service prévue mi-2021. La ligne 11, qui doit s’étirer jusqu’à Rosny-sous-Bois (93) en 2022, va voir arriver son tunnelier au second semestre 2019. La 14 Sud poursuit elle aussi le prolongement entre Olympiades (Paris 13è) et Orly (94). Objectif, ouverture pour 2024.

Un tunnel de plus pour Eole. Les travaux de génie civil, pour ce prolongement à l’ouest du RER E (à Nanterre en 2022 et Mantes en 2024), se poursuivront sur les 3 nouvelles gares et 10 puits, un tous les 800 m. L’année verra notamment le début du creusement du tunnel de Courbevoie vers Paris. En parallèle, la SNCF doit lancer la démarche services d’EOLE : un projet vitrine en matière de services aux clients, en gare, avec notamment des commerces, services santé, mais aussi information voyageurs, les flux en gare, etc.

Poursuite des travaux du Grand Paris Express. Une centaine de chantiers sont en cours, selon la Société du Grand Paris : sur la ligne 15 Sud Boulogne - Noisy-Champs, sur la 16 entre Saint-Denis Pleyel et Aulnay, début des travaux d’interconnexions avec le RER B à Sevran-Livry… Pas moins d’une dizaine de tunneliers entreront en action cette année.

A ce jour, les travaux du décrié CDG Express, cette liaison directe entre Paris Est et Roissy, doivent encore débuter en février 2019. Mais son destin est suspendu aux arbitrages de l’Etat. A la demande d’Élisabeth Borne, ministre des Transports, le préfet de région, Michel Cadot, doit conduire, dès janvier, « une mission de concertation » auprès de l’ensemble des élus locaux concernés par le CDG Express.

-
Des dizaines de kilomètres de rail seront changés en 2019. /(LP/Jean-Gabriel Bontinck.)

ENCORE DES TRAVAUX SUR LES VOIES ET CATENAIRES

La régénération caténaire du RER C sur 30 km entre Paris et Brétigny avance. Le lancement des travaux de génie civil sur la zone au nord de Juvisy-sur-Orge est prévu pour l’été 2019. Au total, 180 km doivent être remplacés pendant 6 ans et pour un coût total de 277 M€, chantier essentiel pour éviter les pannes.

Le programme de renouvellement de voies avec le nouveau train usine se poursuit, avec l’objectif de renouveler 80 km de voies en 2019. Quatre chantiers sont prévus : entre les gares de Verneuil-l’Étang et Nangis (Ligne P) avec 15,2 km pour 22,8 M€, entre Persan Beaumont et Creil (Ligne H) avec 31,2 km pour 52,3 M€, entre Ermont et Bois-Colombes (Ligne J) avec 9,6 km pour 16 M€ et enfin entre Pont de Rungis et Massy Verrière et entre Lardy et bibliothèque François-Mitterrand (Ligne C) avec 23,7 km pour 47 M€.

La ligne 6 du métro coupée cet été. Entre Montparnasse et Trocadéro, aucun train ne roulera en juillet et août 2019. Le viaduc du métro aérien se refait une beauté et la RATP en profite pour renouveler les voies.

ET AUSSI...

La 4G pour tous en 2019. On n’y croyait plus, mais les opérateurs l’assurent : l’ensemble des gares SNCF et des métros et RER seront couverts par la 4G d’ici la fin de l’année. En 2018, 82,9 % des lignes Transilien et RER étaient couvertes (moyenne des 3 opérateurs principaux).

Des gares plus accessibles… Des travaux sont programmés en 2019 pour rendre accessible les gares de Saint-Denis, Brétigny-sur-Orge, Meudon Val Fleury, Savigny-sur-Orge, Viroflay Rive gauche, Brunoy, le Vert de Maisons, Louvres, Montreuil, etc. Fin 2018, 118 gares sont accessibles en Ile-de-France. La fin du programme de travaux est prévue en 2024.

… et rénovées. Alors que la gare Montparnasse poursuit son réaménagement jusqu’en novembre 2020, la grande halle de Saint-Lazare va elle aussi être rénovée. Les travaux sont programmés à partir de l’été prochain pour cinq ans. Construite entre 1837 et 1932, elle est inscrite à l’inventaire des monuments historiques. Les travaux consisteront à déposer la couverture, décaper et renforcer la structure des halles, remplacer les couvertures de zinc et surfaces vitrées, rénover la tourelle côté rue de Rome, renouveler l’éclairage et la sonorisation sur l’ensemble des quais, mettre en conformité les quais. Coût total de l’opération : 120 M€.

RER A. SNCF et RATP pourront enfin se parler. Le centre de commandement unifié (CCU) du RER A à Vincennes doit être mis en service au printemps. Il va regrouper les équipes SNCF (actuellement à Paris Saint-Lazare) et RATP en charge de l’exploitation du RER A afin de fluidifier la gestion opérationnelle de la ligne de bout en bout. Enfin, la création de la 4e voie de Cergy le Haut doit permettre de diminuer les retards sur la branche. Coût total du projet : 25 M€ (financés par la Société du Grand Paris et la SNCF).

Des portes palières sur les quais de la ligne N. Les travaux pour l’installation de rideaux de quai à Vanves-Malakoff ont débuté depuis quelques jours sur le Transilien N. Comme sur la ligne 1 du métro, cette expérimentation vise à empêcher les gens de descendre sur les voies pour limiter les incidents qui retardent la circulation.


08/01/2019


Vanves : rappel pour la nuit du Nouvel An. Gratuité des transports

Informations vues sur le site du Parisien :

Saint-Sylvestre à Paris : les transports gratuits jusqu’au bout de la nuit

>Île-de-France & Oise>Transports en Île-de-France & Oise |Sébastian Compagnon| 28 décembre 2018, 18h43 | MAJ : 30 décembre 2018, 19h03 |3
Pour se rendre sur l’avenue des Champs-Elysées ou partout ailleurs, les transports seront gratuits et de nombreuses lignes fonctionneront toute la nuit. LP/Olivier Corsan
 

Les bus, métro et RER seront accessibles gratuitement dès 17 heures ce lundi. Plusieurs lignes fonctionneront sans interruption jusqu’à l’aube.

Pour que la nuit soit la plus belle possible, Ile de France Mobilités, l’autorité qui gère les transports franciliens, déploie à nouveau son opération « Transports gratuits pour la Nuit du Nouvel An ». 10 lignes de trains et RER, 6 lignes de métro ainsi que de nombreuses lignes de bus fonctionneront toute la nuit. La gratuité sera en vigueur de 17 heures lundi jusqu’au 1er janvier à midi. Avec une telle offre, tout est fait pour limiter au maximum l’usage de la voiture et les dangers de l’alcool au volant.


31/12/2018


LUNDI 31 DECEMBRE 2018. Anne Hidalgo a raison.Pour la santé et l'avenir de la planète.Le futur Maire de Vanves devra y penser

Informations vues sur le site de BFM TV :

 

 

 

Anne Hidalgo envisage la gratuité des transports à Paris

 
Anne Hidalgo, maire de Paris
 
 

Dans un soucis d'équilibre entre social et écologie, Anne Hidalgo réfléchit à la possibilité d'installer la gratuité totale des transports en commun à Paris.

 


31/12/2018


Début 2019,interdiction des vieux Diesel à Vanves et en Ile-de-France

Article à lire en cliquant sur le lien suivant :

https://www.linternaute.com/auto/conduite/1305298-voitures-a-paris-les-vieux-diesel-interdits-en-2019-liste-amendes/

 

diesel.png

 

 


19/12/2018


VANVES : pas d'augmentation du Pass Navigo en 2019

Informations vues sur le site de France Info :

Le pass Navigo n'augmentera pas en 2019 assure Valérie Pécresse

 

Valérie Pécresse a annoncé qu'elle n'augmenterait pas le prix du pass Navigo et de la carte Imagin'R. / © ERIC PIERMONT / AFP
Valérie Pécresse a annoncé qu'elle n'augmenterait pas le prix du pass Navigo et de la carte Imagin'R. / © ERIC PIERMONT / AFP

Le pass Navigo restera à 75,20 euros par mois en 2019 a affirmé Valérie Pécresse dans une interview au Parisien.

Par MT

Conséquence de la crise des gilets jaunes, la président de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé qu'elle n'augmenterait pas le prix des abonnements de transports en Île-de-France pour l'année 2019, dans une interview au Parisien, parue ce dimanche 9 décembre.

Après avoir appelé l'État à "rendre du pouvoir d'achat aux Français", elle affirme qu' "il faut aussi que les territoires prennent leurs responsabilités, et que nous travaillons nous aussi à recoudre les blessures, en s’attaquant à la question du pouvoir d’achat".
 

Revirement concernant les tarifs

Les pass Navigo et Imagin'R sont concernés par cette annonce. Le premier gardera donc son tarif de 75,20 euro par mois, tarif en vigueur depuis 2017. Le quotidien rappelle que lorsqu'elle a pris la tête de la région, le prix du passe était de 70 euros.

Fin septembre dernier, interrogée par France 3 Paris Île-de-France, elle laissait entendre que le passe Navigo augmenterait et qu'elle ferait "en sorte que les augmentations de tarifs soient les plus faibles possibles".
 

 


17/12/2018


MARDI 4 DECEMBRE 2018. Evénement pour Vanves ce dernier week-end

Informations vues sur BatiActu :

 

Bagneux baptise « Ellen », premier tunnelier des Hauts-de-Seine

, le à 12:40
 
tunnelier ellen
Le tunnelier Ellen baptisé le 1er décembre à Bagneux. © Société du Grand Paris
CHANTIER.Au cours d'un nouvel évènement « KM5 » visant à célébrer chaque creusement du Grand Paris express, la ville de Bagneux a baptisé « Ellen », nom donné au premier tunnelier des Hauts-de-Seine qui creusera la ligne 15 sud.

Comme à l'accoutumée, ce sont des écoliers (établissement Henri Wallon) qui ont été chargés par la Société du Grand Paris d'attribuer un nom au tunnelier qui creusera 4 kilomètres de ligne de métro, depuis le puits Robespierre à Bagneux, jusqu'à la gare Fort d'Issy-Vanves-Clamart.

 

La machine de fabrication allemande (société Herrenknecht) et d'une profondeur de 42 mètres, a été nommée « Ellen », « en hommage à Ellen MacArthur, détentrice du record du tour du monde à la voile en solitaire en 2005, aujourd'hui à la tête d'une fondation promouvant l'économie circulaire », précise la Société du Grand Paris dans un communiqué.

 

Depuis le début des travaux de creusement du Grand Paris express, cinq tunneliers ont été baptisés et se sont vu attribuer un nom féminin, en raison de la tradition de la Sainte-Barbe, protectrice des mineurs et des ouvriers. Dans le cadre des « Classes du Grand Paris », démarche visant à intégrer les élèves aux chantiers du métro francilien, ces derniers sont invités à choisir entre plusieurs figures féminines ayant marqué l'histoire.

 

Le tunnelier Ellen mettra les gaz en janvier 2019 et devra arriver à l'été 2020 à Fort d'Issy-Vanves-Clamart. Il sera réutilisé pour creuser une portion de 900 mètres entre le puits Robespierre et la gare Arcueil-Cachan.


04/12/2018


LUNDI 3 DECEMBRE 2018. Les infos viennent de Clamart mais concernent aussi Vanves

Informations vues sur Facebook :

Dans le cadre d'@IDFmobilites nous avons voté une amélioration d’offre de la ligne de BUS 189 (G.Pompidou–Porte de Saint-Cloud)
A partir de lundi, la fréquence est renforcée avec pour chaque arrêt :
17 à 19 passages de bus en plus par jour du lundi au vendredi
4 passages de bus en + le samedi après-midi

bus 189.jpg

 

 


03/12/2018


Découvrez le tunnelier du Grand Paris qui s'occupe dela gare de Vanves

Le public invité à découvrir le 3e tunnelier du Grand Paris à Bagneux

informations vues sur le site constructioncayala.com
Le public invité à découvrir le 3e tunnelier du Grand Paris à Bagneux
Par La rédaction, le 14 novembre 2018
 

Sur le chantier du puits Robespierre à Bagneux, le puits de départ de 42 m dans lequel sera lancé le troisième tunnelier du Grand Paris Express est fin prêt.  Le creusement vers la gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart interviendra dès janvier 2019 et jusqu’au printemps 2020.

Fabriqué par la société Herrenknecht, le troisième tunnelier du Grand Paris Express est dans les faits le premier à être lancé dans les Hauts-de-Seine.

Déjà acheminé sur le chantier du puits Robespierre, situé à proximité de la gare de Bagneux, il commencera à creuser à partir de janvier 2019 et parcourra 4 kilomètres en direction de la gare Fort d’Issy – Vanves – Clamart, où il arrivera à l’été 2020.

Ce même tunnelier sera ensuite réutilisé pour creuser la portion du tunnel de 900 mètres entre le puits Robespierre et la gare Arcueil – Cachan.

Le chantier de l’ouvrage Robespierre accueille un puits de départ de tunnelier d’une profondeur de 42 mètres que le grand public est invité à découvrir le 1 er décembre prochain. Des animations et une dégustation de « gigot bitume » seront aussi organisées.


16/11/2018