VANVES ACTUALITE

VIE LOCALE


DIMANCHE 16 DECEMBRE 2018. Vanves : Les Ateliers d'Expression communiquent

IMG_0004.jpg


16/12/2018


L'image du jour à Vanves

20181212_150858.jpg


13/12/2018


Magasin ouvert à Vanves ce dimanche

Informations vues sur Facebook :

 
5 h
 
 

Ouvertures exceptionnelles de VANV EN POUPE les dimanches 16 et 23 décembre de 11h à 19h.
#vanves #vanv_en_poupe #noël #mode #fashion #cadeaux #bijoux #fête
– à Vanves.

vanves en poupe.jpg


13/12/2018


JEUDI 13 DECEMBRE 2018. Une lycéenne de Vanves interrogée dans l'Humanité

Informations vues sur le site de l'Humanité :

De gauche à droite. Hier à Paris, le Quartier latin a résonné de slogans chantés à tue-tête par 2	000	jeunes accompagnés de quelques enseignants. À Marseille, les manifestants étaient encadrés par des militants syndicaux. Stéphane de Sakutin/AFP/Benoît Tessier/Reuters/Gérard Julien/AFP
De gauche à droite. Hier à Paris, le Quartier latin a résonné de slogans chantés à tue-tête par 2 000 jeunes accompagnés de quelques enseignants. À Marseille, les manifestants étaient encadrés par des militants syndicaux. Stéphane de Sakutin/AFP/Benoît Tessier/Reuters/Gérard Julien/AFP

De Paris à Marseille, lycéens et étudiants réclament de Macron « du pognon, pas des violons »

Mercredi, 12 Décembre, 2018

La journée de mobilisation d’hier a rassemblé des dizaines de milliers de jeunes opposés aux réformes dans l’éducation et l’enseignement supérieur.

Ce ne fut pas le « mardi noir » annoncé. Mais pas, non plus, la décrue espérée par le gouvernement. Le mouvement lycéen s’est poursuivi hier avec la même vigueur que les jours précédents. Pas moins de 450 établissements ont été perturbés, dont 60 totalement bloqués, et des centaines de lycéens et étudiants, parfois accompagnés d’enseignants, ont manifesté dans plusieurs villes de France. Contre les réformes de Jean-Michel Blanquer. Et plus encore.

Paris « Macron promet le règne du tout-libéral »

Banderoles confectionnées à la hâte, slogans chantés à tue-tête et déambulation dans tout le Quartier latin… C’est dans une ambiance bon enfant qu’entre un et deux mille lycéens et étudiants, accompagnés de quelques enseignants, ont défilé, hier, dans la capitale. Un mouvement né il y a une semaine dans le sillage de celui des gilets jaunes – que plusieurs avaient revêtus ostensiblement – mais qui défendait ses revendications propres. « On s’oppose à Parcoursup, à la réforme du bac, et à celle du lycée pro, qui veut enlever des heures d’enseignement général aux jeunes, pour en faire le plus vite possible des travailleurs dociles, plutôt que des citoyens », détaille Sue-Ann, 17 ans, en terminale L au lycée Michelet, à Vanves. Un établissement qui, comme de nombreux autres en Île-de-France, vit depuis jeudi au rythme des blocus, parfois sévèrement réprimés par la police.

Après des AG menées ces derniers jours dans les amphis (à Nanterre, Tolbiac ou Censier par exemple), des étudiants se sont aussi joints au « mardi noir » promis par l’UNL-SD. Maquillage guerrier sur les joues et petit carré de tissu rouge épinglé à la veste (symbole du mouvement étudiant québécois de 2012), Rachel et Mikhaela, 21 ans, brandissent fièrement leur pancarte de carton, qui proclame : « Nos désirs font désordre. » Le plus pressant ces temps-ci ? Voir le gouvernement renoncer à son projet de hausse massive des droits d’inscription pour les étudiants étrangers. « Si cette réforme est actée, je serai obligée de partir, raconte l’Australienne Mikhaela, inscrite en licence de philosophie à Paris-VIII. Pourtant, j’avais choisi la France exprès, pour sa richesse culturelle ; j’ai appris la langue, j’ai tout fait pour m’intégrer. Mais là, on me ferme la porte au nez. » D’après la jeune femme, pas un de ses camarades étudiants étrangers ne pourra rester si la hausse des frais est confirmée, qui porte à 2 770 euros le tarif d’une année de licence, 3 770 pour un an en master ou doctorat. « Ce que vous...


12/12/2018


Elle a du talent, elle habite Vanves et elle fait la couverture de Télé 7 Jours

 48392528_794143890917562_4294192105942679552_n.jpg


12/12/2018


Il est question de la Maison Thielen à Vanves

Infos à lire en cliquant sur le lien suivant !

https://papasapiens.fr/producteurs/maison-thielen/?fbclid=IwAR0WWUlSu9Lu2uXjMIXYy4bqh8vb2TV9MhBZRf2yP_BinDU626LWuxchTRY

 

maison thielen.jpg

 


12/12/2018


Bonne nouvelle pour la gare SNCF de Vanves

Informations vues sur Facebook :

EST N et U : un premier recul de la direction, grâce à la lutte !!!

Le Syndicat CGT des cheminots de Versailles vient d avoir la confirmation que la direction de l EST N et U a suspendu son projet de suppressions de postes et de fermetures de gares au service commercial sur la ligne N : les postes et les horaires d ouvertures des gares de la ligne N resteront en l état au 1er janvier 2019 !
Il est clair que la direction ne désarme pas, mais dit repousser son projet pour ouvrir des négociations et réévaluer sa portée : c est un premier recul, grâce à la mobilisation !
Par ailleurs : les billets grandes lignes continueront d être en vente sur l ensemble des gares de la ligne N, au moins jusqu au premier avril 2019 !

Le Syndicat CGT des cheminots de Versailles se satisfait de ce premier recul, grâce à une puissante mobilisation des cheminots, des usagers et de nombreux élus, durant ces derniers mois et appelle chacun à rester mobilisés et prêts à continuer le mouvement dès le premier semestre 2019, pour défendre nos emplois et notre service public ferroviaire de proximité !!!! �

CGT.jpg


12/12/2018


Un vrai problème à Vanves. Comment font les personnes à mobilité réduite ?

 

 

1544445661391_PART_1544445661288.jpg


11/12/2018


L'image du jour à Vanves

L'association de Vanves AGIR POUR LE PLATEAU était présente hier soir.

 

Resized_20181210_185901_7841.jpg


11/12/2018