VANVES ACTUALITE

Les rythmes scolaires à Vanves et dans les Hauts-de-Seine

Informations vues sur le site du Parisien :

Hauts-de-Seine : à la rentrée, la plupart des écoles abandonneront le mercredi

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Anthony Lieures| 06 juillet 2018, 16h55 |0
Dans les Hauts-de-Seine, 31 villes (sur 36) ont décidé d’abandonner l’école le mercredi matin. LP/OLIVIER ARANDEL
 

Alors que les enfants partent ce vendredi soir en grandes vacances, tous ne seront pas logés à la même enseigne concernant les rythmes scolaires l’année prochaine.

Les cartables rangés au placard. Ce vendredi soir, ce sont les grandes vacances pour les écoliers de toute la France. Mais à la rentrée scolaire, tous ne reprendront pas… au même rythme. Si la grande reprise est prévue au 3 septembre, certains étudieront désormais sur des semaines de quatre jours, tandis que d’autres, moins nombreux, continueront à avoir école le mercredi matin.

Après la réforme des rythmes scolaires adoptée en septembre 2014, l’Etat avait ouvert la possibilité à déroger aux 4,5 jours il y a un an. Et c’est finalement l’immense majorité des communes qui s’y est engouffrée, les Hauts-de-Seine n’échappant pas à la règle.

-

31 villes reviennent aux semaines de quatre jours

Dans le département, 31 villes (sur 36) ont décidé d’abandonner les 4,5 jours. Sachant que Colombes et Puteaux avaient déjà sauté le pas l’an dernier. Au printemps, la première expliquait ne rien regretter : « Les familles sont contentes. Les enseignants aussi. Personne ne pleure les TAP. »

A Villeneuve-la-Garenne, la municipalité (LR) avait d’abord décidé de conserver les mêmes rythmes… Avant de faire volte-face, face à la mobilisation de parents d’élèves qui ont même organisé une manifestation et investi le conseil municipal. Nous n’avons jamais été contre la semaine de 4 jours, expliquait le cabinet du maire, mi-avril. La divergence portait sur la date. Nous souhaitions prendre le temps de mettre en place un nouveau projet de qualité pour nos enfants. »

Malakoff ne bouge pas, au moins jusqu’en 2020

D’autres villes feront marche arrière à regret. Comme Gennevilliers, où la municipalité (PCF) avait lancé une grande consultation en faisant campagne pour les 4,5 jours. Les urnes en ont décidé autrement, avec 54,38 % des suffrages contraires.

Seulement cinq villes ont donc choisi de maintenir l’école le mercredi : Issy-les-Moulineaux, qui souhaite que sa ville soit « pilote d’une démarche d’évaluation comparée » avec une commune qui aura choisi le retour aux quatre jours, mais aussi Bois-Colombes, Courbevoie, Sceaux et Malakoff.

Dans cette dernière, après avoir refusé de se précipiter à prendre une décision pour la rentrée 2018, la municipalité (PCF) a lancé une concertation puis un scrutin auprès des parents, enseignants, animateurs et personnels de service, concernant l’année… 2019-2020.

Résultat : 64,4 % de votes en faveur du maintien aux 4,5 jours. Et les conseils d’école ont confirmé la tendance, en se prononçant dans le même sens dans 9 établissements sur 15.



07/07/2018

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres