VANVES ACTUALITE

Coupures d'électricité à Vanves encore possibles. EXPLICATIONS

Informations vues sur le site du Parisien :

Hauts-de-Seine : pourquoi les coupures de courant persistent

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Gaëtane Bossaert et A.D.| 29 juillet 2018, 13h14 | MAJ : 29 juillet 2018, 20h59 |0
Issy-les-Moulineaux, rue Garibaldi. Enedis invite les foyers qui rencontrent encore des difficultés à les joindre au 09.72.67.50.92, ou via Twitter @enedis_idf_o Enedis
 

Une cinquantaine de groupes électrogènes ont été installés ce week-end pour réalimenter les foyers privés d’électricité à cause de l’incendie du transformateur d’Issy-les-Moulineaux. Mais la situation reste fragile.

Les quelque 3000 foyers toujours privés d’électricité à Châtillon, Issy-les-Moulineaux, Vanves et Malakoff ont tous été raccordés dans la nuit de samedi à dimanche. « Le dernier client a été rétabli vers quatre heures du matin », atteste Guillaume Langlet, directeur territorial 92 d’Enedis.

Le courant a été coupé après l’incendie vendredi d’un poste électrique de la société Réseau de transport d’électricité (RTE), situé à l’angle de la rue Bara et du boulevard Gallieni à Issy-les-Moulineaux. Ce grave incident est à l’origine des énormes perturbations à la gare Montparnasse.

LIRE AUSSI >Perturbations à Montparnasse : RTE va construire une dérivation

« Nous avons installé une cinquantaine de groupes électrogènes dans les villes concernées, reprend Guillaume Langlet. Plusieurs centaines d’agents ont été mobilisés, en Ile-de-France mais aussi au-delà, pour tirer les câbles, poser les groupes, puis les surveiller et faire les pleins de carburant à temps »

Car les groupes électrogènes fonctionnent grâce à un moteur qui doit être alimenté régulièrement. Ce qui explique les coupures qui peuvent encore survenir. Elles durent « de quelques minutes à quelques heures », explique le directeur territorial d’Enedis. Autre incident possible : lorsqu’un groupe électrogène tombe en panne. Dans ce cas, il doit être réparé ou remplacé.

«Je vais éviter de prendre l’ascenseur»

C’est manifestement ce qui s’est produit à Malakoff, rue Jules Védrines. « Nous étions raccordés à un groupe électrogène placé au pied du bâtiment, raconte Grégory, 33 ans. Celui-ci est tombé en panne à une heure cette nuit (NDLR : de samedi à dimanche). Un agent Enedis rencontré dans la rue a indiqué que le groupe n’a pas tenu la charge et doit être remplacé ».

Avec humour, le trentenaire raconte qu’il a stocké ce qui était « sauvable » de son congélateur chez un ami, et qu’il a recyclé en pain perdu une brioche bretonne sur un réchaud de camping… « Pour la suite, tant qu’on sera sur un groupe électrogène, je vais éviter de remplir le frigo et de prendre l’ascenseur, avance-t-il prudemment. Pour moi ça va, mais ce n’est pas si simple pour d’autres, je pense aux personnes âgées croisées dans l’escalier avec leur canne ».

Enedis a d’ailleurs envoyé sur le terrain des salariés chargés d’informer les habitants de la fragilité de l’alimentation et leur donner des conseils.

Modérer sa consommation électrique

« Voici quelques gestes simples pour modérer sa consommation d’électricité, indique-t-on chez Enedis. Limitez l’utilisation des climatiseurs et des appareils électroménagers, éteignez la lumière quand vous quittez une pièce, éteignez vos appareils plutôt que les mettre en veille. Et en cas de coupure, réarmez le disjoncteur de votre habitation ».

Sur Twitter, l’entreprise d’ailleurs invite les foyers qui rencontrent encore des difficultés à les joindre au 09.72.67.50.92, ou via Twitter @enedis_idf_o.

Reste maintenant à rétablir l’électricité. Ce qui est envisagé lundi après-midi ou mardi en fin de journée, selon RTE.

Au moment de l’incendie du poste électrique, vendredi matin, ce sont 16000 foyers qui avaient été privés de courant, quasi exclusivement dans les Hauts-de-Seine, et 2500 salariés évacués des tours environnantes, à Issy.



30/07/2018

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres